Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

mercredi 17 avril 2013

Il est parti...





Mon coeur est en marmelade
Ecrabouillé, piétiné, ignoré
Salissures, indifférence, mes espoirs envolés
Présent vilipendé, avenir saccagé, .

Il est parti
Vers un ailleurs doré
Reniant son présent abhoré
Il est parti
Vers une autre magnificiée
Me laissant abandonnée

Il est parti
Le cheveux triste, honteux et penaud
Et moi submergée par les flots
De cet insuportable couperet
Faisant de moi la coupable
De notre couple abominable.

Il est parti
Et je serais responsable
De ce fiasco inéluctable
Je n'aurais rien compris
Rien de passionnant entrepris
Je susciterais l'ennui
Pour cela il se serait enfui

Il est parti
Il veut assumer nos deux marmots
On ne le prendra pas en défaut
D'abandon du foyer familial
Il le jure, il restera loyal
Et dans son nouveau paradis
Ses enfants auront leur place, il le dit

Et bien je refuse cet héritage
Sa lâchete me met en rage
Il me lâche et me cloue au pilori
Il me lâche et voudrait que j'en ri
Pour le déculpabiliser, l'absoudre
Le laisser partir sans en découdre.

Et bien non, monsieur le joli coeur
Tu pars, je t'expulse ma rancoeur
Tu pars, je ne te donne quitus de rien
Tu pars, tu dis renoncer à tous tes biens
Tu pars, grand seigneur les mains vides
Tu pars, et tu salis tout. Putride!

Je te le crache au visage
J'aurais aimé que tu envisages
De partir vivre ton nouvel amour
Avec un espoir de retour
Quand ta passion assouvie
Tu pourrais nous redonner la vie.

Tu pars.
Alors, thésaurise nos souvenirs!
Comme un grand moment de plaisir
Tu pars
Mais en ton coeur garde nous
Et reviens-nous.
14 mai 2008
Texte libre dédié à une amie proche

17 commentaires:

  1. ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡
    Merci à toi Chère Malou pour ce beau texte !
    Chaque mot me fait ressentir la détresse de la personne quittée, abandonnée.

    Merci pour ce partage Malou.

    GROSSES BISES de l'autre bout du monde
    et bon jeudi !
    ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nancy. Merci d'avoir lu ce texte noir toi pour qui la vie semble si douce. Ta joie de vivre est communicative. Je t'embrasse ma chère Nancy.

      Supprimer
  2. Eh bé, tu écris comme si tu avais vécu cette trahison... j'avais hâte et pas d'ailleurs d'arriver à la fin pour savoir si la situation allait évoluer dans un autre sens ? Mais non...

    Ceci dit, après tant de fiel, on doit se sentir renaître et prête à tourner la page.

    Belle journée

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et non, ma chère Moun, ce poème n'est pas autobiographique. Il figurait sur mon ancien blog. J'ai eu envie de le mettre ici comme une trace indélébile de la vie qui aujourd'hui a bien avancé pour les protagonistes de l'histoire. Cette belle abandonnée a refait sa vie, ses enfants continuent à voir leur père qui a obtenu la garde alternée face à une maman possessive qui voulait lui faire payer "l'abandon" et s'approprier ses filles. Le temps apaise les douleurs mais rien ne s'oublie et bien des rancoeurs persistent....qui polluent la vie des adultes certes mais aussi des enfants. A travers vos réactions et aussi à la relecture de ce poème, je me rends compte aujourd'hui combien j'ai pris à coeur le vécu de cette proche. Je t'embrasse fort, ma chère Moun. Merci pour ton empathie si sensible.

      Supprimer
  3. Pour reprendre un mot de Moun "fiel"

    Pour tourner le dos au pire...
    S'évertuer à penser qu'après l'amertume douloureuse du fiel viendra le temps de la douceur cicatrisante de miel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie phrase pour une vérité que la vie nous apprend mais hélas le fiel parfois doit se déverser pour qu'ensuite expurgée, l'énergie vitale nous remette enVie. Merci Michèle.

      Supprimer
  4. Un beau texte poétique et ...lucide pour un grand amour qui se veut toujours
    bonne journée Malou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui qui se veut toujours même si le temps ouvre la porte à un nouvel amour. Je t'embrasse Josette. A bientôt. Belle nuit.

      Supprimer
  5. Waouh... Un texte douloureux qui dit fort bien la souffrance de la séparation après des années de vie commune... Du vécu, du ressenti... Tu as écrit apparemment ce texte pour une amie en 2008. J'espère que sa douleur a eu le temps de cicatriser et qu'elle va mieux maintenant.
    Bises à toi Malou et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle va mieux et s'est ouverte à un nouvel amour. Je ne pense pas que la blessure soit cicatrisée car au-delà de l'amour à l'autre, reste parfois plus longtemps l'amour-propre mis à mal et également le regard social. Certaines personnes vivent très mal le regard des autres. Et puis il y a les enfants. Devoir les "partager" avec celui qui a rompu le lien n'est pas chose facile pour une personne possessive. Merci pour ton commentaire, ma chère Oxy. A bientôt. Je t'embrasse.

      Supprimer
  6. J'aurais pu écrire ce texte Malou, tant il me parle et m'a beaucoup émue... pas facile de tourner la page, pourtant il le faut car à trop se retourner sur le passé, on tourne parfois le dos au bonheur.

    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très émue que ce poème entre ainsi en résonance en toi. C'est vrai que c'est très difficile de tourner la page et s'ouvrir à la vie qui continue. Je suis heureuse de penser que le choix de se tourner vers l'avenir t'apparaît ou t'est apparue comme une nécessite vitale. JE t'embrasse fort, ma chère Edith de toute ma solidarité féminine.

      Supprimer
  7. j'ai toujours eu le coeur en marmelade

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toujours....tous les jours...la vie continue... qui nous appelle....

      Supprimer
  8. Malou, tu as écrit un texte très émouvant et j'avais hâte d'aller à la fin de tes mots. J'espère que cette personne va mieux et a pu se reconstruire. Ton texte me donne la chair de poule.

    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Denise. Si tu lis mes réponses aux autres aminautes, tu sauras...(sourire...) Merci, vraiment merci d'avoir lu ce poème avec ton coeur et ton empathie. Quand on livre ainsi un poème aussi intimiste, c'est une partie de soi que l'on livre. Ces mots sont forts. Quand on les écrit, c'est qu'ils éveillent en nous, en notre intime, une sorte de résonance. Ce n'est pas mon histoire certes mais y avoir participer en tant que confidente et proche m'a beaucoup touchée et me touche encore aujourd'hui et les commentaires sensibles et bienveillants font du bien. Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  9. La séparation, et l'on pourrait dire l'abandon, n'est jamais facile à vivre. L'une des nièces de mon mari a connu cela, et il lui a fallu bien du temps pour s'habituer à l'idée que son mari ne reviendrait pas. Mais avec du recul, et après avoir rencontré quelqu'un d'autre, elle s'est rendue compte qu'elle n'était pas heureuse avec son mari, et que cette séparation lui avait permis de rencontrer l'homme de sa vie, un homme bienveillant qui a élevé ses enfants aussi bien que s'il avait été leur père. Dans toute chose négative, il y a du positif. J'espère pour ton amie qu'elle a pu se reconstruire et trouver l'apaisement, et peut-être même l'amour. Je lui souhaite en tous cas. Je t'embrasse fort, ma chère Malou.

    RépondreSupprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...