Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

lundi 11 novembre 2013

Le retour, dans la fraîcheur du coeur à coeur...

 sourceLes petits-enfants ont pris leur envol depuis une semaine....

Quelques jours de vacances...
Un week-end de magnifiques retrouvailles avec ma filleule bienaimée et son cher et tendre...

Et ce soir, la maison est redevenue silence....

Une musique tourbillonnante m'entraîne légère, aérienne, chaude, lumineuse :
celle de la joie.....
celle d'appartenir à une famille aimante et attentive malgré l'absence, la distance.....

Et me voilà, ici, en ma maison-blog, là où de nouveau un fil relationnel va se tisser....                là où des amitiés vont se partager, se dire, s'écrire.....


"La joie est la matière la plus rare dans ce monde. Elle n'a rien à voir avec l'euphorie, l'optimisme ou l'enthousiasme. Elle n'est pas un sentiment. Tous nos sentiments sont soupçonnables.

La joie ne vient pas du dedans, elle surgit du dehors - une chose de rien, circulante, aérienne, volante. On lui accorde beaucoup moins de crédit qu'à la tristesse qui, elle, fait valoir ses antécédents, son poids, sa profondeur.

La joie n'a aucun antécédent, aucun poids, aucune profondeur.

Elle est toute en commencements, en envols, en vibrations d'alouette. C'est la chose la plus précieuse et la plus pauvre du monde. Il n'y a guère que les enfants pour la voir. Les enfants, les saints, les chiens errants. Et toi. Tu l'attrapes au vol, tu la redonnes aussitôt, il n'y a rien d'autre à en faire. Et tu ris, tu ne sais que rire devant tant de richesse donnée, reçue. 

La grâce se paie toujours au prix fort. Une joie infinie ne va pas sans un courage également infini.

Dans tes rires c'est ton courage que j'entendais - un amour de la vie si puissant que même la vie ne pouvait plus l'assombrir."

Christian Bobin ( extraits "La plus que vive" 1999)

Soeur Emmanuelle, lumineuse et charismatique témoigne :

"Voici mon extraordinaire expérience : en 1993, après 22 ans passés dans les bidonvilles du Caire où la joie de vivre court de cabane en cabane,  je rentre en France.
Choc terrible : la morosité court de demeure en demeure, on ne se regarde pas, on ne se parle pas, on ne se connaît pas. Pendant ce temps, la joie chante là où l'on vit sans eau, sans électricité, sans loisirs, mais dans la fraternité quotidienne.
Bonheur, où loges-tu ?
Dans l'abondance des biens ou dans la relation, la fraîcheur du coeur à coeur ?”.



15 commentaires:

  1. Je suis moi même revenue récemment après plus de deux mois d'absence de blog. Je trouve que ces "absences" sont salutaires car nous affranchissent de tout dogme addictif que peut l'être cette nouvelle technologie appelée TIC ( pas pour rien :) Oui, le blog, c'est créateur, beau, sympa, si on s'y sent bien et si on ne s'y sent pas prisonnière. Alors, j'y fais aussi beaucoup d'allers retours :) Mais oui, rien ne vaut la tendresse et l'échange des siens, de son entourage, rien ne vaut la volonté de continuer malgré tout. re-bienvenue :)

    RépondreSupprimer
  2. la chaleur du cœur, c'est la plus belle Malou !
    je te souhaite une douce soirée.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup les bleus de ton image !
    Bises, Malou, très belle soirée !

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Malou
    ravie de relire tes mots, tes tendresses, tes gentillesses.

    Que ta soirée te sourie et à bientôt

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  5. A ta joie de revenir j'associe ma joie de te retrouver.
    Bises à toi Malou

    RépondreSupprimer
  6. ✿ ❀ ✿
    Bonjour Malou et MERCI pour ton retour qui me fait très plaisir !
    Sœur Emmanuelle était une femme exceptionnelle ... nous ne devons pas l'oublier, grâce à toi et à ce post, elle vit toujours dans nos cœurs. Merci.
    BONNE JOURNÉE
    Je t'embrasse FORT chère Malou ❀

    RépondreSupprimer
  7. Heureuse de ton retour!
    Il me semble, quoi qu'en dise Bobin, que la joie vient de l'intérieur et non du dehors

    RépondreSupprimer
  8. " La fraicheur du coeur à coeur " de Soeur Emmanuelle me semble
    ( mille fois hélas) une utopie. Chaque jour, je découvre la noirceur
    de l'Humain et ça m'étonnera toujours. Il est tellement facile d'
    apporter des petits bonheurs autour de soi. Etre attentif à tout ce
    qui est vivant. En tout cas, merci pour ce bleu qui réjouit ma journée.
    Bises et à bientôt sur ton blog que j'aime ouvrir. ELZA

    RépondreSupprimer
  9. La chaleur d'un "noyau" aimant... est si régénérant !
    BISOUS Malou

    RépondreSupprimer
  10. J'ai eu la chance de rencontrer plusieurs fois soeur Emmanuelle, d'assister à l'une de ses conférences, de l'interviewer à deux reprises, de visiter le bidonville du Mokhatam où elle vécut si longtemps pauvre parmi les plus pauvres : les chiffonniers du Caire. Elle rayonnait. Malgré le dénuement et les difficultés de sa propre vie, celles de ses voisins, l'injustice, les drames. Elle croyait profondément à l'Amour, le partage, la main tendue, la fraternité. Elle montrait le chemin. Elle nous manque.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Fée Malou,
    La fraîcheur du coeur à coeur qui se transforme en douce chaleur....
    Je te souhaite un joyeux retour... lorsque ton bras sera reposé.
    Bisous tout doux
    Grim*

    RépondreSupprimer
  12. Ma chère Malou, tant mieux si tout s'est bien passé et que tu as bien profité de tout ton petit monde. C'est ce que j'ai fait, moi aussi (sourire). Je t'embrasse fort, et bon rétablissement.

    RépondreSupprimer
  13. J'aimais bien Soeur Emmanuelle. Elle était gaie, spontanée, profonde. Elle savait cultiver la joie et la partageait dans l'allégresse. Je ne la vois pas comme une sainte mais comme une femme vraie et qui donne envie d'entreprendre. Et toi tu y penses justement pour illustrer ta joie actuelle et ta sérénité. Une belle image. Bisous

    RépondreSupprimer

  14. Sœur Emmanuelle était une femme remarquable, on ne l'oubliera jamais. Bon période d'Avent , on sera encore vite à la fin de l'année.

    RépondreSupprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...