Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

jeudi 10 janvier 2013

EnVie ... Caresses en kaleidoscope....





Blancheur du lit d'enfant
Caressante main de maman
Donne vie au bébé naissant.


Multicolore, tanière d'adolescent
doux massage réconfortant
apaise les insupportables tourments.


Bleu lui susurre le galant
caresse secrète sur leur banc
romantique ou la troussant.


Rouge, couleur de l'amant
caresses savantes, baiser exaltant
les corps s'embrasent passionnément.


Noir, hurle l'ex-amant
caresse-morsure, couperet du partant
les corps s'électrisent négativement.


Orangée, s'épanouit la sexa
caresses alanguies, fougue réanchantée,
les corps se connaissent intimement.


Arc en ciel dans le jour déclinant
caresses chaudes en rêves sénescents
corps abandonné au jeu du vieil'amant.


Blanc divague la vieille dame expirant
entraînée vers un ailleurs évanescent,
caracole un irrésistible chevalier blanc!


(poème écrit le 23 mai 2008 modifié le 07 janvier 2013)


30 commentaires:

  1. Palette magnifique d'un peintre poète ...
    Heureuse de te retrouver Malou
    Reçois toute mon amitié. Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette métaphore du peinte poète. Je t'embrasse Sable.

      Supprimer
  2. Un poème chatoyant qui colore notre coeur de douceur et de rêves, et réveille nos sens. On s'envole! gros bisous ma Malou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attends-moi, je m'envole avec toi mais ouille, ouille, quel vertige, je me cramponne à toi, May. Et bien voilà, c'est malin, voilà qu'on va s'écraser au sol. Ouf, le chevalier blanc est là mais attention ramène nous dans la vie, chevalier blanc, on n'est pas en partance, nous!!!! (fou-rire). Bises arc en ciel ma chère May.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Grave non juste pénible à vivre.Je t'embrasse.

      Supprimer
    2. Je viens de t'envoyer un mail sur ta messagerie de blog. Bises

      Supprimer
  4. Très joli et doux titre Malou... Les oiseaux dans l'arc-en-ciel offrent une belle sérénité et ton poème est joliment coloré. Je n'ai qu'une envie, de le relire encore bien installée dans ta nouvelle maison. Merci Malou et gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Installe toi confortablement Denise. Tiens je glisse un petit tabouret rembourré sous tes pieds, le soleil pointe son nez et vient illuminer le fauteuil. Veux-tu boire quelque chose ? Je te chouchoute et te laisse te glisser dans mon arc en ciel. Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. Coucou Malou,
    Me voila.
    Tu avais disparu et je me suis souvent demandé pourquoi...
    L'essentiel étant le présent, je suis heureuse de renouer ce lien avec ton blog et toi.
    Très belle photo et très beau texte.
    A bientôt.
    Bises de Paris.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse aussi de renouer avec toi. J'espère que nous aurons des échanges riches et amicaux tout le long de cette année 2013. Bises bretonnes.

      Supprimer
  6. On peut rêver à tout âge, les souvenirs positifs restent à jamais gravés.
    Je viens ici me ressourcer, je sors de mon silence, ça fait du bien de te lire et de sentir tes fraicheurs marines !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, martine, on rêve tout au long de sa vie et on vit aussi jusqu'au bout une vie riche en sensations et en émotions. Ne jamais lâcher le cours de sa vie tout en lâchant prise dans le contrôle que trop souvent on veut imprimer dans les évènements du quotidien. Je t'embrasse, ma belle amie. A bientôt et repose toi bien dans cette pause-silence dont tu as besoin.

      Supprimer
  7. Belle évocation d'une vie de femme complète, épanouie, avec ses joies, ses tourments, l'âge qui s'avance... C'est tellement juste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as bien lu et ressenti. J'ai voulu dessiner l'arc en ciel de la vie à travers les caresses, ces émotions du corps si importantes pour se sentir vivant. Ma mère aimait à la fin de sa vie ces caresses filiales qu'elle réclamait ou les bisous. J'entends encore "fais-moi un bisou" jusqu'au kiné qui a dû s'exécuter (sourire). Bises Mamilouve.

      Supprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Il y a beaucoup de douceur dans ton nouvel espace Malou; c'est paisible, apaisant, je suis heureuse de le découvrir...escuse moi de ne pas avoir laissé de traces de moi avant...mais je me suis éloignée du net, (le silence fait du bien) , et j'y reviens petit à petit. Je découvre ton écriture et elle me touche.J'aime beaucoup tout ce que je découvre ici
    Je t'embrasse Fort. Merci de ne pas m'avoir oubliée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que non, je ne t'ai pas oubliée. Je suis toujours ravie de venir me glisser chez toi et laisser un p'tit com même pendant ton retrait du net. Tu es ici chez toi. Reviens quand tu veux, cela me fera plaisir. Je t'embrasse ma chère Lyse, fort.

      Supprimer
  10. Un peu de tristesse et de mélancolie dans ce poème, mais aussi du recul et un regard qui va de l'avant. J'aime bien la photo des grues ou des oies sauvages dans l'arc-en-ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la tristesse, de la mélancolie ? ce n'est pas vraiment ce que j'ai voulu transmettre mais tu vois ce qui est extraordinaire avec l'écriture, la peinture c'est ce qu'en fait le lecteur, l'observateur. Le texte qui est le tien devient le leur, devient le tien. Tu le respires avec tes propres émotions, ta propre histoire de vie. Je lis donc avec attention ton com et il m'en apprend sur mon propre texte. Très intéressant. Je t'embrasse Lily. A bientôt.

      Supprimer
  11. Toute une palette de couleurs, les sentiments, les caresses et ce blanc du début qui revient à la fin...
    C'est très beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Marcelle, j'avais envie de faire de la couleur et j'ai recherché ce texte un peu ancien que j'ai modifié un peu en fonction de mon humeur du jour. Je suis heureuse que tu l'aies apprécié. Je t'embrasse.

      Supprimer
  12. De bien jolis mots pour nous décrire les couleurs de la vie...qui va et qui vient...:-))
    Très belle année à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette vie qui est la nôtre et il est parfois important d'y jeter un oeil, comment dire, synthétique comme si on tirait sur un fil qui en ordonnait le sens ou plutôt sur un des fils car il y en a tellement d'autres. Belle année à toi aussi.

      Supprimer
  13. Un bel arc-en-ciel aux couleurs de la vie, racontée de magnifique façon, merci pour ce bel instat poétique.

    Je t'embrasse Malou et te souhaite un agréable week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Edith, pour le partage de ce moment de vie. Bises enneigées.

      Supprimer
  14. Je souris ! Le texte est bien fait pour descendre ainsi les âges de la vie ! et lacer-naissance, la boucle sera bouclée ... Tu as su habilement transmettre toute une palette d'émotions contrastées ! et je te lis avec bonheur, chère âme, ah la passion la passion, souvenirs ... ! rires

    Je t'enrose un arc-en-ciel du coeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien que pour lire "je t'enrose un arc-en-ciel du coeur" j'écrirais mille poèmes-kaleïdoscope... j'aime les couleurs mais aussi le blanc et le noir...le blanc de la naissance mais aussi le blanc de la mort, du linceul et des roses blanches, cette chanson magnifique du temps jadis que je remettrai un jour sur mon blog tant ma mère l'aimait et que je n'arrive pas à trouver triste, juste poignante. Je t'ensaline de cristaux de sel. Belle et douce nuit, ma chère Veronica.

      PS Berthe Silva, non ? la chanteuse....

      Supprimer
  15. Tu écris joliment bien, Malou, je découvre et j'aime ! (sourire)
    Bisous du soir, ma douce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise, ce texte figurait sur mon ancien blog. Il fait partie de ces poèmes que je peux republier ici, certains autres sont trop noirs, trop éprouvants pour ce nouveau blog que je veux plus léger. Comme dirait une de mes amies blogueuses, je t'enrose de bises douces.

      Supprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...