Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

mercredi 9 janvier 2013

Ma nouvelle maison-blog




Mon ancienne maison

Elle était à mon image d'alors
sombre, tortueuse certains jours,
légère et drôle certains autres.
Je m'y suis faite des amis
attentifs, empatiques.
J'y ai écrit bien des billets,
exorcisé mon passé
par des poèmes intimes
racontant ma douleur et mon bonheur.
Et ils étaient là, ces aminautes fidèles
soutiens précieux par leurs messages chaleureux,
leurs mails attentifs, leur présence silencieuse.
Et puis Malou s'en est allée, sans un mot,
gardant la porte entr'ouverte,
le feu éteint dans la cheminée,
laissant ses amis orphelins
pour un ailleurs connu d'elle seule.


Ma nouvelle maison

Légère, zen, apaisée,
le bonheur à fleur de coeur,
la santé un peu chancelante
mais l'esprit vif, positif
un peu perdue dans les pièces vides,
la porte ouverte vers des visites trop rares encore.
les anciens aminautes reviennent doucement,
certains sont partis vers d'autres cieux,
d'autres meurtris, peut-être, par un départ en catimini
ne parviennent pas à réanchanter la relation suspendue.
Des récents arrivés chantent l'amitié nouvelle.
De nouveaux liens se tissent.
Les sujets se bousculent
mes doigts s'impatientent
la tête s'embrouille un peu
tente un fil conducteur qui s'effiloche.
Les bulles de  bonheur emprisonnées, enfin libérées
viennent éclater à la surface de ce monde intérieur
frémissant de joie, de sérénité et de douceur....

La lune est là, ronde et belle
Je m'allonge, la tête dans les étoiles
et me laisse emporter par des rêves sélènes.

Le nouveau blog est né
dans la nouvelle maison redécorée.


41 commentaires:

  1. Bonjour Malou,

    A l'époque j'avais compris ton besoin de silence, ton besoin de vérité, d'intimité, d'échanges plantés dans la réalité. Tout comme toi, j'ai déménagé souvent sans en donner véritablement les raisons et je suis revenue petit à petit vers ce monde étrange et si prenant qu'on a du mal à s'en éloigner pour toujours.

    Ton décor est doux à l'image de ce que je perçois de toi.

    Bonne installation et bises de Bretagne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle bretonne d'adoption. Je suis sensible à ta compréhension de mon ressenti. Sensible aussi à ton retour dans ma nouvelle demeure. Pour ce qui est de la douceur, je m'y emploie la laissant surnager à la surface depuis que j'ai évacué un hyperactivisme épuisant pour moi et mon entourage. Alors oui, j'apprécie dorénavant un certain apaisement, la lenteur, une certaine zénitude, toutes choses impossibles à imaginer il y a encore 5 ans. Je goûte la vie plutôt que la dévorer et finalement j'en savoure beaucoup le parfum. Mille bises à toi.

      Supprimer
    2. il faut lire bien sûr "j'en savoure beaucoup PLUS le parfum."

      Supprimer
  2. Alors, vive ta nouvelle maison, synonyme de quiétude !
    Je ne te connaissais pas encore à l'époque de la première, l'image que tu nous en donnes pour la représenter me plaît cependant beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Norma. Tu fais partie de ces amitiés nouvelles qui m'émeuvent énormément. Je t'embrasse et te souhaite une belle et bonne soirée.

      Supprimer
  3. C'est beau de lire le livre de ta vie, de tes blogs pardon, sourire, c'est bien pour nous qui te suivons ( envers et contre tout, en vers et conte tout ! ) de savoir un peu, pourquoi le silence, non non pas les détails qui n'appartiennent qu'à toi mais bon de retrouver en fait l'aminaute ( puisque tu l'appelles ainsi )que tu étais, que je percevais bien dans sa sensibilité ( indéfinissable et pas envie de définir en fait ce qui se perçoit au delà des mots tu ne crois pas, on aime ou pas, enfin je suis un peu comme ça et quand j'aime je prends la personne avec ses beautés ses fragilités etc ... ).
    Pour le reste et comme je sens bien ton propos, laisse faire les roses, les saisons reviendront ! ou pas, qu'importe, la vie tourne a tourné et tournera sans nous, ce qui compte, ton plaisir, ici et maintenant, même si un peu beaucoup très peu mais que qualité ! ce "monde" qui te suit, un peu différents, un peu les mêmes ou disons-le autrement comme tu dis, ceux qui sont partis, ceux qui sont restés et les nouveaux ! que l'on découvre ! c'est ça au fond de vivre, accepter les adieux ! s'il y en a ! ouvrir la porte aux revenants ! rires, si ça existe par foi ! rires, laisser entrer le soleil des possibles et de la découverte de l'autre et accueillir avec le même sourire, la même confiance, les fidèles retrouvés ... Tu ne crois pas ? J'aime tes mots pour le dire, leur sincérité, leur émouvante ( haie mouvante comme dans un jardin en perpétuel changement )page, comme ils se posent pour mes yeux attendris, heureux de lire la boucle de tes pensées.
    Tu sais, ma chère âmie, moi aussi j'ai connu "le monde " beaucoup de monde même à certaines périodes, faut dire que je donnais beaucoup beaucoup jour et nuit ! (mais si), sur d'autres blogs, j'ai aimé le silence ou le calme sage de quelques fidèles amis, aujourd'hui, c'est dans l'équilibre que je vis ma vie de blog ... J'aime toujours autant les autres, mais je n'attends rien que ce que l'on me donne et cela suffit à mon bonheur. D'ailleurs moi -même je prends mes libertés et je ne visite ou réponds que quand je peux ou veux, pas par égoïsme mais parque ce que j'ai appris la patience, je cultive l'humilité, je touche la terre comme une petite fleur que je suis, j'ai évolué dans ma propre vie. Je sais combien la liberté est précieuse et seule garante des choses qui se poursuivent et demeurent, pas le trop qui me constituait longtemps, nature excessive et passionnée, je me lentifie ! rires, j'apprends à écouter mes besoins, respectant ceux des autres, je sais combien la vie est dure et ne nous ménage pas toujours mais je sais aussi comme il est bon, comme ce matin, de pouvoir poser mes mots contre les tiens, croiser l'autre qui nous ressemble ... Je rends grâce à la vie qui nous donne ce moyen de se reconnaître, ô frères humains ... et je t'embrasse tendrement, sein serrement, comme une soeur que je n'ai pas ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ma chère Veronica. Je suis émue aux larmes de tes mots si chauds, si proches. Tu es ce miroir que je tends devant moi pour m'apercevoir différente et toujours pareille. Et pourtant que de chemin parcouru pour prendre soin de moi, enfin! Dans ma réponse à Moun, plus haut, je dis combien j'ai ralenti mon rythme, me suis posée et combien je me suis lentifiée, prenant le temps de vivre, goûtant la vie loin de la contamination consumériste de mon époque. Les enfants partis, je savoure ma liberté et la défends fort lorsque ces chers adultes, petits-enfants dans les bras auraient vite fait de nouveau, en tendresse, de me glisser quelques chaînes à la cheville. Je leur consacre les vacances scolaires avec grand plaisir. Pour le reste, je veux être libre comme l'air. J'ai pour cela un mari magique, très respectueux de ma liberté. Je n'en ajoute pas plus, je me retrouve dans chacun de tes propos. Je t'embrasse, moi aussi tendrement, sein serrement comme une soeur même si j'en ai déjà deux que j'aime infiniment.

      Supprimer
    2. Je crois qu'on se ressemble un peu toi-émoi, et je ne suis pas une si reine qu'on croit ... :)c'est drôle une de mes avancées c'est d'être moins dans la séduction ( je devrais dire charmer plutôt, longtemps j'en ai eu besoin sans doute pour me rassurer mais par amour naïf de l'autre aussi et besoin d'être reconnue, comme femme, comme être humain isolé, mais j'ai grandi depuis quelques années, parallèlement aux blogs( nous assurant "au fond un miroir de nous m'aime oui " outil thérapeutique, ma terre happy je l'écris souvent ) et avec les épreuves douloureuses de la vie qui vous donnent une belle leçon ...
      J'ai une vie toute simple ... je vois peu de monde mais je préfère la qualité, la rareté qui élève, mais pas que pour grandir qui pourrait être pensé de façon ambitieuse, je suis tout sauf une ambitieuse, non, je recherche l'authentique, je l'ai toujours souhaité mais en me leurrant, en mettant des masques de légèreté, de sourires ! pour ne pas voir la difficulté qui est la vraie rencontre avec soi-même qu'il nous faut affronter tôt ou tard ..., sans m'étourdir de ce qui est trompeur, avec des gens souvent toxiques pour moi parce que trop loin de ma sensibilité, ils me font mal, je les tiens à distance du moins j'essaie au mieux quand il s'agit d'entourage familial qu'on ne peut rompre ainsi.

      En même temps, j'aime ressentir, découvrir nos différences, apprendre à se connaître, sans se faire de promesse, grandir ensemble mais libres ! il faut tellement de temps et la marche est belle ... sourire.

      Supprimer
    3. Je continue à lire et à lire encore tes mots qui pourraient être les miens. Oui, nous nous ressemblons et c'est cela la magie des blogs, ces rencontres inopinées, ces liens qui s'aime anitisent, se reconnaissent en une alchimie mystérieuse. Ton chemin est mon chemin même si nos vies furent différentes. Nos ressentis sont proches, nos styles de vie semblent avoir bien des points communs. Peut-être un jour aurons-nous l'opportunité de nous rencontrer. Laissons du temps au temps et continuons ces échanges si fructueux? Je t'embrasse fort mon amie. A très bientôt.

      Supprimer
  4. J'ai poussé la porte de ta nouvelle maison ( grâce à Françoise, merci à elle,), l'accueil est chaleureux, je m'y sens bien. Alors chantons : " ce soir la lune est belle ... " !
    bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Regarde, Sable, sur la table basse, dans le salon devant la cheminée, je t'ai préparé un café, un thé fumant accompagné de petits financiers maison. En veux-tu ? oui ? ensuite nous pourrons chanter mais je te préviens, je chante carrément faux. Bises à toi.

      Supprimer
    2. oh quelle merveilleuse idée, j'arrive avec les chocolats et mon carnet de chants !
      Gros bisous.

      Supprimer
  5. Toujours garder l'espoir d'un renouveau, quelle belle leçon de vie tu nous donnes là !
    Même quand les jours sombres semblent empêcher la lumière de s'infiltrer, il y a toujours une étincelle d'espoir et des mains qui se tendent même si elles ne parlent toujours.
    C'est à mon tour de me retrancher dans le silence, oh ce n'est pas vraiment un choix personnel juste la réponse à quelqu'un qui a peut-être souffert de trop parler. Mais il est des liens qui ne disparaissent jamais tout à fait même s'ils se distendent.
    Je crois à la renaissance de ce qui a existé au-delà des apparences.
    Je te remercie d'être revenue. Les êtres qui nous touchent sont toujours présents dans les coeurs.
    Je ne sais quand je reviendrai, peut-être quand le silence cessera de se confondre avec l'absence. Le temps me le dira, l'espoir d'un demain m'entrainera, les souvenirs positits ne meurent jamais et permettent d'avancer.
    Merci de partager ta sensibilité et de la partager avec tant d'élégance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ma chère Martine, je suis très émue de voir ta trace, tes mots sur mon nouveau blog puisque tu veux retourner au silence. Je le respecte infiniment, j'en ai eu besoin moi aussi. Lors de mon premier blog, je me suis faite prendre aux sirènes du net, à ces déclarations d'amitié enflammées et puis la réalité s'est faite jour peu à peu. La magie était rompue et j'ai eu du mal à continuer. De pause en pause, j'ai tout arrêté, d'autant que sur le plan personnel........Et voilà, après ce long arrêt, je reviens fraîche et disponible mais également très vigilante à débusquer sirènes et Don Quichotte. Prends bien soin de toi, ma chère Martine, de tes proches aussi. Peut-être me feras-tu l'amitié de rester là tout près que je sente ta présence sinon ne t'en fais pas c'est très important de se sentir libre. Je t'embrasse de milles amitiés salines.

      Supprimer
    2. pardon pour les fautes, moi qui avais une orthographe impeccable, je me mets à faire des fautes. Je viens de repérer mille sans s bien sûr. L'âge avançant serait-il synonyme de perte de certains automatismes ? et bien il semblerait.

      Supprimer
  6. Heureuse de te retrouver Malou. Il est vrai que je t'avais un peu cherchée sans succès, alors là, quand j'ai vu ton passage chez Gazou, j'ai poussé la porte. Tous mes voeux pour cette nouvelle année et ce nouveau blog ! Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de te revoir Lily, nous n'avons pas beaucoup échangé dans mon ancien blog sauf erreur de ma part mais tu es la bienvenue. Veux-tu un peu de cette collation que je proposais à Sable ? Je t'embrasse et te dis à très vite. Je suis allée chez toi, tout y est délicieux.

      Supprimer
  7. Deux textes sur le passé et le présent. J'aimais ton ancienne maison et j'aime ta nouvelle à laquelle je souhaite longue vie empreinte de nombreuses visites d'ami(e)s de la blogosphère.

    Pas de problème pour te mette des commentaires, je sélectionne le profil URL, entre mes coordonnées puis j'envoie le message.

    Je te souhaite une douce journée chère Malou, comme toi, je reste à la maison, pas de soldes non plus ce jour et ce soir, je vais à la réunion annuelle de mon club de lecture.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, Edith, tu fais partie de ces amies de l'autre maison et tu reviens fidèle, je te remercie de ta confiance.

      Pour les commentaires en provenance de Canalblog, je vais de ce pas en faire part à mon amie.

      Je te souhaite une belle soirée avec tes amis du cercle de lecture. Tu y seras beaucoup mieux que d'enjamber des bras et des jambes dans cette journée de folie "soldesque".
      Je t'embrasse. A bientôt.

      Supprimer
  8. Comme elle est belle et apaisante ta nouvelle maison ! Comme l'on s'y sent bien et comme on t'y sent bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gazou, toi que j'ai connue avant et qui continue à être là, je t'en remercie car j'ai toujours beaucoup aimé tes billets et l'authenticité qui transparaît en tes mots. Je serais heureuse de t'accueillir ici à chaque fois que tu le souhaiteras. Bises.

      Supprimer
  9. Bonjour Malou, tu as raison, quelquefois il est bon de changer et je trouve ta nouvelle maison très "Zen", alors forcément tu t'y sens bien, et on s'y sentira bien aussi, nous aussi ! bonne soirée, bisous à bientôt. "Miss Mary"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mille fois, Mary. Belle soirée à toi. Je t'embrasse. A bientôt.

      Supprimer
  10. Quelle belle plume tu as Malou ! Tu as su fort bien décrire ces maisons virtuelles mais tellement importantes pour toi... pour nous.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on parle avec le coeur, en sincérité, il est si facile de trouver les mots. Ils semblent s'échapper du clavier, avoir leur propre autonomie. Je les découvre au fur et à mesure qu'ils s'ordonnent sur l'écran, me réservant toujours quelques surprises. C'est ainsi que j'aime écrire. Je t'embrasse, Marité, merci d'être là.

      Supprimer
  11. Bonsoir Malou de passage chez oxygène j'ai vu ta porte entre-ouverte alors je suis entrée, ta maison me plait bien ...je reviendrai souvent
    josette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, aujourd'hui est jour de fête. Je suis heureuse que ma porte toujours ouverte permette l'arrivée de nouvelles aminautes. Sois la bienvenue, Josette. Tu prendras bien toi aussi de ce breuvage chaud et ces quelques gâteaux ? Je t'accueillerai avec grand plaisir à chacune de tes venues. Je t'embrasse.

      Supprimer
  12. Bonsoir ma chère Malou, je ne connaissais pas ton autre chez toi avant et il me semble que c'est toi qui est venu la première chez moi... Peu importe car c'est à chaque fois un grand bonheur de te visiter... tout est doux et feutré dans ta belle maison.
    Je m'y sens bien. Sois heureuse Malou et fait à ton rythme. Chaque jour profite du moment présent, c'est ce que j'ai appris à faire.
    Belle soirée Malou avec mes bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ma chère Denise, c'est moi qui allée vers toi et je ne le regrette pas. Ton blog est une oasis de tendresse, de photos simples et belles qui me parlent et laissent deviner derrière l'objectif une photographe sensible et attentive, tout ce que j'aime. Je t'embrasse et te dis à bientôt.

      Supprimer
    2. Pour ce qui est de profiter du moment présent, c'est ce que j'ai appris à faire moi aussi. Cela permet de goûter la vie bien mieux que je le faisais dans mon activisme de femme active (comme l'on dit). Je suis active aujourd'hui mais autrement et sans doute mieux. Bises, ma chère Denise.

      Supprimer
  13. Bonsoir chère Malou
    Je ne connaissais pas ton ancienne maison, mais ce que je sais, c'est que j'aime beaucoup la nouvelle ! (sourire) Je me sens bien, elle est si accueillante, si vivante ! Tu parlais de lenteur dans l'un de tes commentaire. Moi, je suis d'une nature lente, j'en ai eu longtemps un complexe, et puis, j'ai décidé qu'au contraire, c'était une qualité. Mais par contre, j'ai besoin de tourbillons autour de moi, j'ai besoin de mouvements, j'ai besoin de vie, et c'est ce que je trouve chez toi. Je trouve aussi une très belle sensibilité qui nous rapproche tant, je trouve de la tolérance, de la bienveillance, du respect, des mots qui me sont chers. Et j'ai trouvé une si belle Amie en toi, Malou, j'en suis heureuse.
    Je t'embrasse très fort, ma douce. Merci à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle ce que tu me dis. C'est vrai que j'ai toujours été une femme active qui aimait la rapidité et faisait dix choses à la fois. Mon cerveau était toujours en ébullition et je m'impatientais vite quand mon entourage professionnel ou privé n'allait pas au même rythme que moi. Mais aujourd'hui que j'ai eu la chance de pouvoir prendre ma retraite avant l'heure habituelle, j'ai décidé de vivre autrement. Je me suis obligée à plus de lenteur, de contemplation, de vivre plus au rythme de la nature. Et voilà que toi, ma nouvelle amie si intuitive décèle en moi un bouillonnement de vie. Bravo à toi car je pensais que ce nouveau rythme s'apparentait à de la zénitude. Mais bon, il est vrai qu'on ne se change pas. Notre vraie nature est toujours là et ta grande sensibilité l'a décelée. Touchée! (sourire). Je t'embrasse fort, ma chère Françoise.

      Supprimer
  14. Je corrige : "dans l'un de tes commentaires" (avec un "s") !... (sourire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. corrige, corrige, moi aussi je me mets à faire des fautes dans mon blog et cela m'agace beaucoup moi qui revendiquais mon orthographe impeccable....(auto-dérision)

      Supprimer
  15. ✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿
    Bonjour Chère Malou et merci pour ta visite sur mon petit blog !!! ça a été un réel plaisir de te revoir parmi nous sur la blogosphère !!!!

    J'aimais beaucoup ton blog quand je vivais à Paris "les chroniques de Malou" et j'aime déjà aussi beaucoup ce nouvel espace !!!!
    C'est génial de te retrouver ! :o)
    Si tu le permets je mets ton blog parmi mes favoris ! :o)
    A bientôt !!!

    BISOUS de Thaïlande et bonne continuation !!! :o)
    ✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 h 30 du matin alors avec le décalage horaire + 6 heures. Il était 8 h 30 du matin à moins que l'horaire qui s'affiche soit l'horaire de Paris. Bon, je m'y perds. Si tu reviens voir la réponse, tu pourras m'éclairer. En tout cas, ma chère Nancy ravie de te revoir sur mon nouveau blog. Je mets moi aussi ton blog dans mes favoris, ainsi je ne te perdrai plus. Je t'embrasse, belle soirée à toi puisqu'il est pas loin de 18 heures chez toi. A bientôt.

      Supprimer
  16. Moi j'aime les renouveaux, la tête dans les étoiles...
    Moi j'aime Malou quand elle nous raconte la vie, et voui c'est ça, parfois il arrive que nous ayons besoin de nous éloigner un peu. Mais quand nous revenons, les mêmes mais différentes et prêtes pour de nouvelles aventures...
    Allez zou ! Un bisou pour Malou !
    Et une bonne journée, merci Malou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec toi, moi aussi j'aime les renouveaux. On a l'impression de faire table rase et de repartir vers du neuf même si ce n'est bien sûr que continuer sa vie. Alors, voià un coup de pied dans la fourmillère et on refait à côté un bel édifice. Avec un blog, c'est plus facile (éclat de rire) alors pourquoi se priver ? Je t'embrasse ma chère Charlie, aminaute de mon ancienne maison qui me fait le grand plaisir de venir se glisser dans la nouvelle. D'ailleurs, la chambre d'amis t'attend... (sourire...). Bises étoilées.

      Supprimer
  17. Coucou Malou. C'est avec beaucoup de retard que je reprends la lecture de tes pages.
    Tu as vraiment le chic pour mettre en mots tes sentiments... Ton poème est beau et j'aime beaucoup l'idée de cette porte qui reste entrouverte. Il n'y a plus qu'à la pousser pour entrer... Ce que je viens de faire et c'est ici que je dépose mon com après avoir lu ton poème arc-en-ciel illustré par une superbe photo et tes Senryu... Si je suis inspirée je t'en mettrai en commentaire, mais pour l'instant j'ai le cerveau aussi gris et plat que le ciel... Pas d'énergie et pas d'idées...Ça reviendra.
    Je te fais de gros bisous et te souhaite un bon dimanche :-)

    RépondreSupprimer
  18. le cerveau aussi gris et plat que le ciel. Je viens de voir que tu rentres trempée et la vue brouillée par tes lunettes aveuglées par la pluie. J'espère ma chère Oxy que tu vas retrouver la forme et la joie de vivre. La saison ne s'y prête guère. Aussi je t'envoie mon coin de ciel bleu et mon beau soleil que je prête pour la journée de demain mais bon, tu me le rends dès que tu auras fait le plein d'énergie...promis ?.... en attendant je coiffe mon chapeau de pluie et met mon ciré...Bises azur.

    RépondreSupprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...