Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

samedi 14 septembre 2013

Bonjour, la lune !




- Bonjour la lune ! Pendant ces longues semaines loin de mes chroniques, je t'observais de loin en loin, m'abreuvais de ton mystère, virevoltais dans tes croissants, m'apaisais  dans ton halo énigmatique et envoûtant.

- Je ne t'ai guère vu pendant tout ce temps.

- Si, la lune. J'étais là, toute proche, me coulant dans ta plénitude, me nourrissant de ta permanence. 

- Ah bon ! t'avais l'air bien occupée par toute ta smala pourtant !

- Oui, la Lune c'est vrai et j'en ai profité merveilleusement tout l'été mais tu sais il me fallait bien me ressourcer! Et la nuit tombée, je m'étonne que tu ne m'aies pas vu me glisser sur le balcon de ma chambre respirer les senteurs de l'été et me couler dans tes lueurs.

- Le soir venu...  je te voyais sur ta terrasse, complètement harassée, les yeux clos mais franchement tu ne communiais guère avec moi.

- Détrompes toi, la lune. Tard la nuit, allongée sur la terrasse, j'entrais en méditation, les yeux clos c'est vrai. Je me mettais en chemin spirituel vers toi, vers les astres tes compagnons lointains. Cette communion avec le cosmos transcendait ma fatigue, je m'envolais, en apesanteur. Ne m'as-tu pas aperçue, légère comme une bulle, voguant dans le ciel, portée par le zéphyr ?

- Les astres, les astres, je ne suis pas n'importe quel astre! Sans moi, sais-tu que tu n'existerais pas?

- Oui, la lune. Excuse-moi si je t'ai blessée. Je sais ce que je te dois, ce que les hommes te doivent.
Tu veilles sur nous depuis toujours, régis nos marées, stabilises notre Terre, régules notre climat, nos saisons, favorises la vie sur terre, la reproduction, symbolises le mouvement du temps qui passe.

- Ah! ah! tu me reconnais donc certains mérites, ingrate que tu es!

- Ingrate? non la Lune, reconnaissante plutôt. Je te sais gré de ta permanence, de ton éternité, de ta protection et suis persuadée, comme certains autres, que tu gouvernes nos réactions inconscientes, participes à nos sentiments, nos humeurs et entretiens un lien étroit avec notre imaginaire et nos rêves nocturnes.

 - Voilà qui est bien. J'ai tant aimé les temps reculés où les mythologies antiques me célébraient. La science d'aujourd'hui veut trop percer mes mystères les plus intimes. J'aimais la métaphore qui m'était attribuée, celle de Séléné,  femme d'une grande beauté qui le soir venu succédait à Hélios, Dieu du Soleil. Revêtue de vêtements blancs magnifiques, elle s'élançait dans le ciel, portée par son char illluminant les ténèbres d'une lumière argentée.

- Oh! la Lune, j'adore ces allégories, cette mythologie. As-tu remarqué qu'en hommage à Séléné, mon blog se nomme : les chroniques sélènes?

- Je dois te reconnaître un certain sens poétique. Alors tiens-toi à distance de ce que les scientifiques nomment leurs découvertes raisonnées et laisse-toi porter par ma magie et mes mystères, par mon influence occulte qui te guidera sur le chemin de la Vie.

- Et bien, la Lune, je te jure allégeance. Je me sens pénétrée par la joie de la philosophie, de la spiritualité et resterais en lien avec toi, de ma terrasse, de mon balcon, de mon jardin, de mon océan, au plus profond de moi.

- Je te fais confiance. Et n'oublie pas, je suis là, éternelle, toujours présente même si, le jour, la clarté du soleil me rend invisible à tes yeux. 

- Alors, à ce soir, la Lune, je me baignerai dans ta nitescence, tiens ce soir tu seras gibbeuse ascendante, le sais-tu?*


* période lunaire entre le premier quartier et la pleine lune où chaque nuit l'astre présente une face de plus en plus éclairée


24 commentaires:

  1. ...Toi l'astre des nuits, tu reçois et reflètes le soleil, relaies sa lumière.. Minuit, Midi.. tu croîs, décrois, et disparais, mais ta mort n'est jamais définitive.. Comme un luminaire tu ouvres la voie vers le cercle suprême, l'ensOleillé, l'allée des Dieux, à la porte des cieux.. Tu fournis l'âme en essence-si aile.. Franchir ton rayon, prépare à vivre un destin spirituel.. tu es le corps céleste de la lente et mystérieuse alchimie de la vie,... ta clarté lunaire embrase l'obscurité, révèle le monde secret de la nuit.. tu veilles à la naissance de toutes choses ; tu es le temps qui passe, du devenir.. la lune.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'entrer en symbiose avec moi...j'aurais aimé écrire ces lignes, elles me parlent infiniment. Je t'embrasse ma chère Den.

      Supprimer
  2. Et cette semaine, j'ai commencé un tableau avec la lune...
    Les grands esprits...

    Je t'embrasse, Malou, très bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, j'irais voir ton oeuvre dès que tu en publieras la photo. Je t'embrasse Norma. Passe un bon dimanche.

      Supprimer
  3. Que dire, que dire Malou... cette lune qui me rejoint (à moins que ce soit le contraire) toutes les nuits, qu'elle soit pleine ou en quartiers, montante ou descendante. J'aime quand elle m'épie, quand elle fait les gros yeux ou sourit.

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, elle est là le plus souvent protectrice. De n'importe où, l'homme contemple la même lune, dans le même temps. La fraternité humaine...

      Supprimer
  4. C'est le point de ralliement de tous les amoureux jeunes ou vieux. Regarder à la même heure, au même instant la Lune. Combien font se même vœu ? Des millions au même moment sur terre, sacré Lune !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue, Jeanmi sur mon blog. Il me semble que c'est la première fois que j'y lis un de tes commentaires. C'est drôle ce que tu écris correspond à ma réponse au commentaire de Moun. Cette universalité de la lune, ce compagnonnage au-delà du temps et des cultures est des plus émouvant, sacré Lune, comme tu dis.

      Supprimer
  5. Bonjour chère Malou !!!!
    Merci pour cette belle publication ! La lune a pouvoir si fort !!!
    MAGNIFIQUE partage.
    Je t'embrasse bien fort !!!
    Bonne journée et merci pour ta gentille visite sur mon petit blog ! :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de te revoir ici. La lune en Thaïlande même si nous ne la voyons pas en même temps fait lien avec tous les hommes et les femmes sur cette Terre. Je penserai à toi un prochain soir en regardant la Lune que tu verras quelques heures plus tard. Je t'embrasse Nancy. A bientôt.

      Supprimer
  6. Madame la Lune est bien susceptible !... :-) et moi j'ai appris de jolies choses et un joli mot... la nitescence... j'aime bien... Bisous Mamou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous Cathycat, ravie de t'avoir permis d'apprendre de jolies choses. A très bientôt....

      Supprimer
  7. Je suis plus encline à admirer un coucher de soleil, mais il est vrai que la lune est tout aussi attirante...
    BISOUS Malou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dit que le soleil représente la masculinité, pouvoir du feu et la lune la féminité, réceptacle du feu..... merci pour ton passage Marité. Bisous

      Supprimer
  8. Un beau texte...
    Tout ce qui concerne la lune m'intéresse : le calendrier chinois est un calendrier lunaire et beaucoup d'éléments découlent des lunaisons... donc...
    Bonne semaine.
    Bises Malou.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors nous sommes toutes les deux au diapason pour considérer la lune comme un élément majeur de nos vies. Belle semaine à toi aussi Evelyne.

      Supprimer
  9. La lune m'a toujours fascinée, et elle me fascine encore plus depuis que mon frère m'a quittée une nuit de pleine lune... Ces nuits-là, je le sens encore plus présent, plus proche de moi...
    Ton texte est très beau, ma chère Malou, et me parle beaucoup.
    Je t'embrasse très fort, ma douce, et te souhaite une bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les soirs de pleine lune avec un magnétisme à son apogée où l'on dit que les naissances sont plus nombreuses...serait-ce vrai pour les départs. Ton témoignage m'émeut beaucoup, chère Françoise, il rend plus vivant encore cette influence lunaire. JE t'embrasse très fort. A très vite. Belle et douce nuit à toi.

      Supprimer
  10. Je suis plus soleil que lune. Mais ce soir, tu m'as donné un petit cours très intéressant sur ses qualités et ses pouvoirs, alors, je l'observerai davantage. Tout ce qui peut m'aider, je le prends. Merci Fée Malou!!!
    Bisous tout doux,
    Grim*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Grim* Heureuse de te revoir chez moi ! c'est vrai que j'adore aussi le soleil, ses magnifiques couchers, ses levers magiques mais j'ai une affection toute particulière pour la Lune, discrète loin des fulgurances solaires. La Lune il faut l'apprivoiser, la guetter, s'en faire une amie. Jamais elle ne s'impose alors qu'elle a sur nous, les êtres humains, une influence considérable...et puis j'aime la nuit et son ambiance à nulle autre pareille....mais ça c'est une autre histoire... sourire! je t'embrasse tout doux, moi aussi chère Grim*

      Supprimer
  11. Je la regarderai autre aimant après ton très beau dialogue ...
    C'est drôle moi je fais pareil avec la pluie ... Tu me diras c'est un rideau descendant la pluie alors que la lune nous porte vers les toiles de vie, dans le ciel infini, me fait-elle peur, à trop regarder, pourrais-je perdre la tête, all ou êtes ? Je ne sais pas, car c'est le grond mystère, et je suis toute petite, allongée sur lattes-aire quand je la regarde, elle me semble si loin ... A ta nitescence, si belle, je réponds par l'amie t'es sens ! sensass bien sûr ! sourire

    Bisous sans brillon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sais-tu que moi aussi j'aime la pluie...la rafraîchissante, la vivifiante, celle sans qui la Bretagne ne serait pas..Habitant en Bretagne Sud, nous sommes moins abreuvés que dans le Nord. Aussi à chaque pluie, c'est la fête même si parfois je n'aime pas quand elle joue les incruste (sourire). D'ailleurs mon compagnon-jardin l'adore ... Quand à la lune, je ne sais d'où me vient cette attraction, elle me magnétise et m'apaise. Je me sens happée par le grand sens de la vie, par une transcendance qui me fait prendre mon envol sur lattes-aire vers lune-i-vers le cosmos. Bisous sans brillon ou un billion de bisous.....

      Supprimer
  12. Ah Malou,
    Un des astres (jeu de mots) la lune,
    pour mon sommeil nocturne.
    Je me suis toujours demandé
    pourquoi elle ne s'éteignait jamais.
    Sans doute parce qu'elle a peur de l'obscurité.
    Ne voulant rester seule la nuit,
    elle me contraint à lui tenir compagnie
    jusqu'à l'aube, en me tenant éveillé
    et m'obligeant à me lever...si fatigué.
    Tendresse Malou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais combien la lune est pour toi un-des-astres si néfaste pour ton sommeil surtout quand elle est pleine et qu'elle te nargue de ses rayons insolents. Merci d'être là, attentif à mes billets et aux petits mots si justes que tu déposes de temps à autre. Tendresse...

      Supprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...