Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

lundi 16 septembre 2013

Dimanche ! surprise ! une visite inattendue !



Dring! Dring! Monsieur Chéri-Malou ouvre la porte. Une voix connue, celle d'une de mes belles-filles, A..... accompagnée de ses deux enfants. Accueil chaleureux, cela fait presque deux ans que nous ne les avons pas vus. S...., fils de mon mari se tient légèrement en retrait.... Nous comprenons que cette visite impromptue se fait à l'initiative de A... acceptée par S...., Gratitude en nos coeurs.....Les liens se renouent ...les petits-enfants ont grandi, tout beaux et tout souriants.

Heureuse de revoir ce grand garçon trentenaire que j'ai élevé, dès l'âge de 7 ans,  avec son père qui en avait la garde. Enfermé très vite par sa mère dans un conflit de loyauté entre ses deux familles, S.... garde de son enfance une blessure qui n'a pas cicatrisé.....

Parti de la maison à 17 ans, il s'est mis très vite en couple, loin de nous. Nos relations se sont parsemés de périodes pacifiées, de remises en cause épuisantes, de cassures, d'éloignements, de rapprochements, d'incompréhensions, de jalousie de sa part puisqu'il se sent moins aimé que ses frères et soeur.

Son père et moi sommes restés longtemps blessés profondément par son attitude hostile alors que nous formions une belle famille où chacun était heureux, porteurs de valeurs d'amour, de travail, de solidarité, de passion et d'ouverture... Certes, si nous constatons aujourd'hui lui avoir transmis certaines de ces valeurs, nous n'avons jamais réussi à ce qu'il se sente vraiment bien avec nous. Nous avons su, plus tard, que chez sa mère, rien n'était simple, non plus.

Aujourd'hui, notre porte continue à lui être ouverte avec toute la mansuétude possible. Depuis quelque temps déjà, j'ai fait un travail intérieur. Désormais, je ne suis plus en attente d'une relation trop souvent idéalisée. Je me suis désormais apaisée et j'ai pris beaucoup de recul. J'ai renoncé à toute culpabilité de n'avoir peut-être pas su..., je me suis attachée à me rappeler toute ma bonne volonté à lui apporter écoute, patience, énergie, amour car je l'aime infiniment ce beau-fils écorché vif.

Pendant toute son enfance puis son adolescence, j'ai toujours été présente pour lui. En plus du maternage que connaissent bien toutes les mamans, j'allais aux rencontres parents-profs, l'encadrais dans ses devoirs à la maison, réfléchissait avec lui sur son orientation scolaire, organisait ses activités extra-scolaires, posait avec son père le cadre de ses révoltes adolescentes, bref tout ce que sa maman ne faisait pas et que je faisais en ma qualité de belle-maman. Il me semble avoir été à son écoute autant qu'avec mes autres enfants.

Aujourd'hui, la trentaine largement passée, il trace son chemin d'homme. S'il en éprouve le besoin un jour ou l'autre, seul ou aidé,  il fera un travail sur lui-même pour se prendre par la main, rassurer le petit enfant blessé qui est en lui et trouver son bon équilibre. Il sera alors en paix avec lui-même.


28 commentaires:

  1. Bonjour chère Malou !!!

    C'est formidable d'avoir revu le fils de ton époux!!! C'est merveilleux et très apaisant en même temps !
    Il avait besoin de vous revoir et de vous montrer ce qu'il a réussit à construire dans sa vie.

    Ce sont des moments dont on se souvient longtemps !
    Ta publication est la preuve qu'il ne faut jamais désespérer!

    MERCI de partager avec nous Malou !!

    BISES et bonne continuation :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nancy pour ta réponse sensible et aidante. Tu es quelqu'un de précieux. JE t'embrasse.

      Supprimer
  2. Ma chère Malou
    Nous ne pouvons pas tout diriger dans la vie et pourvu que nous ayons le sentiment d'avoir fait tout notre possible, nous ne pouvons nous tenir responsables de ce qui n'a pas été comme nous l'aurions souhaité.
    Nous devons apprendre à vivre avec nos blessures et surtout avec celles qui ne cicatriseront sans doute jamais .
    Tendresse Malou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots me vont droit au coeur, Papou. Ton courage me touche beaucoup. Je pense comme toi que dans la vie nous devons faire du mieux que nous pouvons et ensuite chacun prend sa part. Tendresse.

      Supprimer
  3. Avec le temps... tout se mature et s'arrange :-)
    Je t'embrasse Malou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le temps souvent arrange les choses. Je le lui souhaite très fort car sans s'en rendre compte, il transmet ce noeud à ses propres enfants. Je t'embrasse Marité.

      Supprimer
  4. Bonjour Malou,
    Jamais bien simple de refermer une telle blessure mais il comprendra en avançant dans l'âge et en se souvenant de ce que vous avez fait pour lui surtout avec les enfants qui grandissent, il ne pourra pas faire autrement que de reprendre le fil interrompu de sa vie adolescente.

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère vraiment Moun. J'arrive maintenant à m'attarder sur ce j'ai réussi avec ce grand garçon. Le reste lui appartient. Merci pour ta sollicitude. Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. Chère Fée Malou,
    J'imagine le bruit des tambours dans le coeur de Chéri-Malou lorsqu'il à ouvert la porte... Je t'imagine aussi, et je me pose tant de questions. Pourquoi vivre ces déchirures quand notre coeur a tant d'amour à donner?
    Ce soir, je vis une peine immense...

    Bisous tout doux Malou,
    Grim*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sais-tu ma chère Grim* que j'ai mis en mot cet évènement du dimanche pour le décharger sur le plan émotionnel bien sûr mais aussi en pensant à toi. Etre coupée ainsi d'une partie des siens est douloureus mais il est important de se concentrer sur les belles choses de sa vie.

      Quand tu dis que ce soir, tu vis une peine immense, j'espère que ce n'est pas moi qui ai réactivé ta douleur. Cela fait parfois du bien de savoir que d'autres vivent aussi des choses difficiles et qu'ils arrivent à surmonter leur douleur. Je ne sais pas pour toi.

      Je t'embrasse, ma chère Grim* avec le sourire ::)))

      Supprimer
    2. Fée Malou,
      Je suis désolée si je t'ai perturbée. J'aurais dû attendre hier ou être plus précise dans mon commentaire. Malou, tu es une fée bienveillante, incapable de blesser qui que ce soit.
      Ça fait tellement de bien, au moral et à l'espoir, de penser que c'est possible qu'un jour, moi aussi, j'entende DRING DRING...
      Pour expliquer la cause de mon bouleversement, bientôt, j'écrirai un billet.

      Bisous tout doux,
      Grim*

      Supprimer
    3. No problem, ma chère Grim*, j'irai lire ton billet quand il sera publié. Etre positive et optimiste, c'est en partie le secret d'une vie heureuse. Je t'envoie des myriades d'ondes positives et t'embrasse fort.

      Supprimer
  6. Je passe te faire un gros bisou chère Malou !!!
    Et puis je pense aussi la la grande peine de notre amie Grim' ... je pense très fort à elle et j'espère qu'elle aura la grande chance de serrer bientôt dans ses bras ceux qu'elle aime et qu'elle ne voit pas. Croisons les doigts très fort pour Grim' !

    Merci chère Malou pour ce que tu partages.
    Je t'embrasse bien fort !
    Passe un bon mercredi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nancy pour ton passage du jour. Oui, je suis très attristée par la grande peine de Grim*. Tu peux d'ailleurs lire ce que je lui réponds ci-dessus. Gros bisous

      Supprimer
  7. Il y a des choses que l'on réalise beaucoup plus tard, Malou, et ce sera sûrement le cas pour ton beau-fils. Je m'étonne parfois de la réaction (ou non réaction) de mes enfants, je me retourne alors en arrière, et je vais m'observer lorsque j'avais leur âge, et je me dis que finalement, c'est le temps, l'expérience, les coups durs aussi qui m'ont fait changer et évoluer. Laissons leur le temps... Laisse lui le temps... :-)
    Belle journée à toi, charmante Malou. Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise de porter ton regard sur un autre angle de cette relation. Je pense que tu as raison, peut-être en tant que maman n'a-t-on pas suffisamment à l'esprit ce que nous étions au même âge. Peut-être ai-je fait souffrir mes parents par maladresse ou inexpérience de la jeunesse. De toute façon,j'ai pris beaucoup de recul face aux réactions de ce beau-fils, je me protège ainsi.J'ai décidé de vivre cette relation au fil du temps en fonction de ce qu'on me donne à vivre ou non. Merci pour ton passage. Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  8. Je passe te remercier pour tes mots chez moi ce matin, c'est très gentil.
    Je te souhaite une bonne fin de semaine chère Malou !!!
    BISOUS BISOUS BISOUS !!!!! :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici c'est le soir et la nuit qui vient... Alors belle et douce nuit à toi, ma chère Nancy et bon week-end. Ici il fera très chaud...chez toi, on imagine (sourire!!!)

      Supprimer
  9. Les incompréhensions familiales sont sans doute les plus douloureuses à vivre parce qu'elles touchent au plus profond de l'amour que l'on se porte les uns aux autres, parents et enfants, mais aussi frères, soeurs, conjoints, petits-enfants... dont les relations se trouvent perturbées. Pas facile, dans ces conditions, de continuer à croire au bonheur, de vivre sans rancoeurs, avec l'espoir que peut-être un jour mais sans certitude. Cependant, une porte s'est entrouverte, une main s'est tendue, puisqu'il était là, derrière sa compagne, avec ses deux petits devenus grands. Sans doute, le chemin sera-t-il long encore et difficile, pour lui, pour vous. Je vous souhaite en tout cas de le voir déboucher un jour, proche ou plus lointain, sur une clairière ensoleillée où vous pourriez vous retrouvez tous, enfin apaisés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ta réponse Mamilouve, tu as fort bien dépeint la situation présente et sans doute à venir. Et bien vois-tu je continue à croire au bonheur car on est responsable que de son bonheur lequel peut irradier vers les autres s'ils sont réceptifs. Comme le dit si bien Jacques Salome, chacun tient un bout de l'écharpe du lien avec autrui, si un lâche l'écharpe la communication est interrompue, quelles que soient les raisons. L'expérience m'a appris a donné du temps au temps qui résous beaucoup de choses et si cela n'est pas, la vie continue amputée certes mais toujours belle. Amitiés et à bientôt.

      Supprimer
  10. Pas facile les relations familiales
    chacune peut en témoigner...
    Mais si l'on a fait ce qu'on pouvait
    pas raison de perdre le moral !
    Qui sait de quoi demain sera fait ?

    Bon jour de Vénus Malo
    amicalement, Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Vénus ! déesse de l'amour ! tout un symbole ! c'est vrai, Emma, que quand on a fait tout son possible, il est important de s'apaiser et s'ouvrir à la joie de la vie...la porte est ouverte...donc tout va bien. Je t'embrasse Emma. Merci pour ta visite, j'espère te revoir ici.

      Supprimer
  11. C'est vrai que c'est formidable quand les relations se renouent ainsi.

    Bravo à ta belle-fille qui te ramène ton fils et tes petits-enfants.

    C'est chouette !

    Merci à toi pour tes mots sur le blog Ekla (il va disparaître, il ne me convient pas du tout surtout depuis qu'ils "ferment" aux blogueurs qui ont plusieurs plateformes)

    Je me suis auto-hébergée sur OVH pour pouvoir rapatrier mes blogs OB correctement. C'est l'adresse http://www.quichottine.fr

    Mais tu peux garder le cahier à spirales pour l'instant si tu le désires. Si je devais le supprimer aussi, je t'en informerai.

    Bisous tout plein et douce journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super tes modifications de blog, je note ta nouvelle adresse, il est vrai que j'étais un peu perdue dans tes déménagements (sourire). Je t'embrasse Quichottine, merci pour ton passage. Bisous

      Supprimer
  12. Ce qui me réjouis c'est le chemin que tu as fait....
    Parce que c'est prometteur pour aujourd'hui et demain.
    S... n'est plus l'enfant souffrant des années d'enfance. C'était difficile pour toi, parce qu'on est bien pauvre face aux blessures incrustées parfois depuis les premiers temps de la vie et pour toutes sortes de raisons. Tes "pouvoirs" étaient limités, mais ton amour était grand... C'est cela le principal. Tu as semé ce qui mettrait du temps à germer...
    Il se construit et se reconstruit en prenant sa propre route.
    l'amour est guérissant en lui-même, on ne le réalise parfois que bien des années après.
    Tu l'accueilles avec un regard neuf sur ce qu'il devient, et c'est le plus beau cadeau qu'il puisse recevoir : des bras ouverts quel que soit ce qui a pu se passer avant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alain pour ce commentaire réconfortant et si positif ! cela me fait du bien car la petite graine du doute pourrait parfois se remettre à germer si je n'y prenais garde. Je sais aujourd'hui combien est juste ta remarque : "on est bien pauvre face aux blessures incrustées parfois depuis les premiers temps de la vie et pour toutes sortes de raisons". Pendant de très longues années, je n'avais pas intégré ce paramètre et pensais que mes "pouvoirs" devaient résoudre la situation et je me suis épuisée à cela.

      Aujourd'hui, j'espère pour lui que "l'amour guérissant" lui permettra de revisiter son enfance avec d'autres yeux et d'autres ressentis. Quel que soit le chemin qu'il empruntera, mes bras sont grand-ouverts, sans amertume.

      Supprimer
  13. Je viens te souhaiter un agréable lundi chère Malou !!!! :)
    GROSSES BISES et meilleures pensées amicales !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Nancy, belle semaine à toi.

      Supprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...