Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

lundi 18 mars 2013

Le faire, le f...air et le fer.

auteur inconnu


Pendant si longtemps,
elle n'avait su que faire
puis s'était prise au jeu du faire
toujours plus, toujours mieux.
Toujours ce goût frénétique de l'agir
l'action dans le travail
l'action dans le repos
l'action dans les loisirs.
Cette volonté de ne pas perdre son temps
de tirer sur la corde de la vie.
Cette peur de n'être pas à la hauteur.
Cette peur de ne pas être la première,
la seule, la préférée.
La peur de ne pas faire assez 
pour être aimée, appréciée, reconnue.
La nécessité de maîtriser
d'être la maîtresse du jeu, du temps.

La volonté de faire, toujours et encore et encore.


Et puis,

Ce mal-être, cette fatigue, 
cet épuisement
ce f...air qui asphyxie, 
ce fer qui englue
en une gangue mortelle
ce corps qui n'en peut plus 
de ...faire et du ...fer.

Ce soudain impérieux besoin
de lâcher ce f... et s'ennivrer d'air
de lâcher prise.

Apaiser la violence des maux enfouis
pour libérer le silence des mots...

et enfin

laisser faire...
quelle jouissance !
quelle liberté !
quelle légèreté !

Merci, maladie du fer.

Grâce à toi,
doucement
elle se guérit du faire.

21 commentaires:

  1. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    Hello et merci Chère Malou
    pour ta gentille visite sur mon
    petit blog en ce début de semaine.

    Je suis heureuse de te lire à nouveau !!!

    Ce texte est très touchant et très beau ! je l'ai relu trois fois. MERCI pour ce partage.

    BISES de l'autre bout du monde jusqu'à Angers
    et à très bientôt ! :o)
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer
  2. Bien vu! J'aime quand on relie les mots pour soigner les maux.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Malou et ravie de te retrouver dans le sillage des mots.

    Déjà sans maladie du fer, il faut lever le pied sans vouloir trop en faire.

    Bon retour et que tes mots crient tes maux.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Trop de faire, peut-être ?
    Merci pour tes "maux pour le dire", je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  5. Très émue, vraiment j'étais triste et me faisais du souci ...Tu as le droit de faire ce que tu veux, de prendre ton temps, de ne rien faire même !

    Tendresse à faire et refaire dans le creux de l'âme hein ...

    Je suis heureuse !!!!

    RépondreSupprimer
  6. Oh Malou, de retour, quelle joie !
    Comprendre le savoir-faire pour savoir vivre !
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Malou.
    Tu reviens donc tu vas mieux...
    Un beau texte avec tous ces "je" de "maux".
    Belle journée.
    Des bises.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Malou,

    Ton billet est très émouvant, car évidemment il ns touche tous à des degrés différents. Comme il est difficile de prendre son temps, et pourtant c'est le NOTRE si précieux, ce capital inestimable, gratuit et sans doute trop à notre portée... Les choses simples sont là autour de ns, mais il est nécessaire pour les voir de mettre souvent le pied sur le frein.
    J'espère que tu pourras alimenter ton blog sur la Bretagne, ns apporter de temps en temps les souffles du grand large pour nourrir nos rêves...

    Très amicalement, belle journée

    RépondreSupprimer
  9. moi aussi, je te souhaite bon retour dans ta maison des mots...

    RépondreSupprimer
  10. Toute nouvelle sur l'écran...quoique non...Je répondais régulièrement aux billets de Coumarine il y a plus de trois ans...et je m'y remets.
    Lâcher prise...laisser aller...ce magnifique texte me touche d'autant plus qu'il me correspond totalement.
    Comment ne pas sentir ce 'vide' dans le rien alors qu'il y a tant de sensations à découvrir dans le calme et le silence.
    Silence qui remplit l'atmosphère, qui nous remplit...
    Toujours 'faire' pour ne pas s'écouter, ne jamais s'arrêter.
    Et puis le corps est là avec ses limites et n'en peut plus !
    L'anémie, j'connais...trop !
    Le fer sans le 'faire'...profiter de ces petits instants de 'rien' pour redécouvrir les blogs.
    Quel délice !
    Alessandra

    RépondreSupprimer
  11. Je me retrouve énormément dans ce texte magnifique !:)

    RépondreSupprimer
  12. Ma chère Malou, heureuse de lire tes mots à nouveau, aussi pour te "faire" sourire, fais attention et ne passe pas trop près des aimants ;o))

    Gros bisous et belle soirée, prends bien soin de toi.

    RépondreSupprimer
  13. Oups... mon commentaire s'est volatilisé...
    Je disais donc ma chère Malou que j'étais très heureuse de te retrouver. C'est du bonheur. Prends bien soin de toi et fais surtout ce que tu as envie... écouter le vent, le silence, c'est si important de prendre soin de soi.
    Je t'embrasse très fort :-)

    RépondreSupprimer
  14. Comme tu expliques bien, Malou ! Je n'avais pas fait le rapprochement, et pourtant je sais bien que les maladies proviennent bien souvent de notre façon d'être. Bien sûr, trop faire, trop de fer ! C'est un plaisir de pouvoir te relire, ma douce, j'aime ton écriture, et elle me manquait.
    Tu as donc ralenti ton rythme ? Il faut parfois que le corps réagisse pour que l'on comprenne enfin que nous devons changer quelque chose dans notre façon de vivre.
    Je te souhaite une belle semaine, ma chère Malou, et je te fais de gros bisous.

    RépondreSupprimer
  15. Profiter de moments à ne rien faire... c'est réjouissant.
    Heureuse de te retrouver Malou.
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
  16. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    Petit bonjour chez toi Chère Malou !!!!
    ça y est ! nous sommes le
    20 mars c'est le printemps !!!

    GROSSES BISES d'Asie
    et bonne continuation !!
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer
  17. Bon retour chez toi, Malou. Tu nous as manquée.

    Essaie de profiter un peu du temps à ne rien faire... c'est important.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  18. Le dire c'est bien le fer c'est mieux !

    RépondreSupprimer
  19. Quel plaisir de te relire et de voir que cette maladie a aussi ses côtés positifs...Merci Malou !

    RépondreSupprimer
  20. Tontalent ne se dément pas Malou, c'est toujours un plaisir !
    Bécot ma douce

    RépondreSupprimer
  21. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    Un petit passage chez toi Chère Malou
    Je te souhaite un bon jeudi
    Bises amicales d'Asie !!! :)
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...