Ce blog est en pause pour une durée provisoire. Merci à tous mes aminautes qui ont suivi ce blog avec amitié et fidélité. Je ne vous oublie pas et reviendrai prochainement...

jeudi 13 décembre 2012

Elle a 88 ans, elle en avait 92....


Chantal Gilbert (Art quid)

En musardant sur la blogosphère, mes pas-doigts m'ont conduite vers le blog si vivant d'une arrière grand-mère de 88 ans. Elle est magnifique, positive, elle dit avoir un mental à toute épreuve, s'envole en montgolfière, se promène, cultive ses fleurs et se prépare à patiner aidé par deux princes musclés. 

 Elle avait 92 ans, elle était  belle, douce, aimante.  Elle est morte le 26 juillet 2012, elle souffrait de la maladie d'Alzheimer. C'était maman.

Je n'ai pu m'empêcher de faire le parallèle entre ces deux destins si différents. L'émotion perle et pour me donner courage et joie, je vous propose une  citation que j'ai trouvée sur le blog de la vieille dame. J'espère que cela vous fera sourire comme moi et puis réfléchir car cette phrase parle vrai.

Dans ce XXIe siècle débutant, il semble que l'apparence devienne si importante. Ce vent de jeunisme est très inquiétant, il semble mettre de côté l'intériorité de l'être, son intelligence, sa bienveillance, l'humanisme, la tolérance et le bien-vivre ensemble loin des communautarismes, des individualismes.
Si vous voulez rendre visite à mamie octo, c'est ici
Galerie de Chantal Gilbert

19 commentaires:

  1. C'est normal, Malou, que tu fasses le parallèle entre cette femme de 88 ans, pleine de vie et si dynamique, et ta maman de 92 ans qui est partie cet été et qui souffrait de la maladie d'Alzheimer. C'est normal et je te comprends. Cela fait un peu mal au coeur lorsque nous pensons à nos chères mamans (la mienne est partie à 87 ans, et elle souffrait également de la maladie d'Alzheimer), mais il faut surtout se réjouir pour cette dame, pour Chantal Gilbert, elle prouve que la "vieillesse" n'est pas une tare ! Je suis allée sur son site, elle fait de magnifiques tableaux. J'y retournerai ce week-en, j'aurai plus le temps. Quant à la phrase de l'année, elle prête à rire, mais elle est tout à fait vraie, hélas !
    Je te souhaite une bonne soirée, Malou, et une douce nuit. Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Françoise! perdre sa maman même âgée est toujours une épreuve douloureuse. C'est vrai qu'en ce moment, je suis très touchée par la vieillesse et cette maladie qui peu à peu fait perdre les facultés intellectuelles et entache lourdement les relations avec les proches. Je suis tellement heureuse de voir bien des personnes âgées dynamiques et positives. Il est tant de façons différentes de vieillir ! Je t'embrasse fort Françoise. A bientôt.

      Supprimer
  2. Comme je te comprends ayant vécu une difficile séparation , par le même chemin que toi...:-((
    La phrase de l' année est tellement pleine de vérité...elle fait du bien à lire et à entendre...On se croit toujours tellement à côté de la plaque ...
    Allez Malou..la vie continue et elle est belle..malgré tout..:-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mathilde pour cette première visite. Je sens à travers tes propos une grande sensibilité qui me touche. Reviens ici quand tu veux. J'ai voulu aller faire un petit tour chez toi mais il semble que tu n'aies pas de blog. No problem. Tu es ici chez toi. Je t'embrasse. A bientôt, j'espère.

      Supprimer
  3. Coucou Malou, je suis rentrée dans la nuit et je suis crevée, pas beaucoup de sommeil depuis mardi, et ce matin, faut aller au mag...je te fais un petit coucou rapide et une myriade de bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de t'arrêter ici dans ta vie débordée. Je te fais un coucou rapide et te laisse aller, belle amie. Un nuage de bises légères et rafraichissantes. A bientôt.

      Supprimer
  4. Coucou Malou !
    Un blog super, j'aime beaucoup.
    Cette dame était fantastique, c'est encourageant pour les autres, cela donne de l'espoir.
    La phrase est pleine d'humour et de bon sens :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marcelle pour ton com. Oui, cette dame est d'une tonicité extraordinaire, je l'ai découverte par hasard et j'ai eu envie d'en laisser trace sur mon blog. Je te souhaite une très belle année si je ne l'ai déjà fait et espère que nous continuerons nos échangers en 2013. Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. Bonjour, ma chère Marcelle. Heureuse que mon blog te plaise, il est fait au fil de mes humeurs et de mes ressentis... à fleur des mots tion...J'aime ces personnes âgées qui nous montrent un chemin de joie et de dynamisme malgré les maux de l'âge. Je t'embrasse Marcelle, passe de beaux moments d'intensité et de joie intérieure en cette fin d'année. Garder sa petite flamme, c'est si important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ainsi donc chère jumelle tu as choisi la lune.

      Moi je reste sur terre, quoique je m'envole bientôt pour un magnifique voyage, je saluerai la lune par le hublot de ta part et j'aurais le temps 14 heures de vol...

      Mais voilà l'exception se mérite et je continue à appliquer ma devise tant que faire se peut : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moment qui t'ont coupé le souffle".

      Lorraine que je suis allée voir en Belgique et qui tient son magnifique blog, une plume rare te disais-je à 90 ans.
      Ce fut une rencontre exceptionnelle.
      Je l'appelle souvent, je l'aime

      belle soirée à toi




      Supprimer
    2. Quelle joie de te voir ici sur mon nouveau blog, ma jumelle. Nous n'avons pas la même devise mais la tienne me parle bien. Ravie de savoir que tu as rencontré Lorraine. Je l'ai retrouvée à mon retour sauf qu'elle n'arrive pas à venir déposer des coms ici. Sa fille vient de me le signaler. J'aime beaucoup la personne qu'elle est sur la toile et suis ravie que tu es pu vivre cette rencontre exceptionnelle. Nous nous recontacterons, toi et moi, à ton retour. Mille bises.

      PS As-tu vu que tu avais cliqué sur répondre et qu'on a li'mpression que tu réponds à ma réponse à Pâques (éclat de rire!!!)

      Supprimer
  6. Bonjour Malou,

    Vous êtes passé sur mon blog (Journal d'une mamy-boomer) et je vous en remercie.
    Et puis, ma maman, Lorraine (Cahier du soir), âgée d'un peu plus de 88 ans, me demande de vous dire qu'elle est venue vous lire, qu'elle n'arrive pas à vous poster un message même en cochant "anonyme", et qu'elle en est désolée.
    Voilà, c'est dit. Bravo pour votre beau poème !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mamilouve. Je suis allée sur le blog de Lorraine lui dire que nous verrions ce problème en début 2013 du fait de ma pause blog. La maison s'est complètement vidée ce dimanche et je dispose de plus de temps pour revenir vers mon blog. Amitiés salines.

      Supprimer
  7. Une très belle pensée pour ta maman d'abord, je suis de tout coeur sur le chemin qui t'accompagne ...
    Comme il faut que beaucoup de femmes, et d'hommes aussi ! se mettent à écouter un peu les Prix Nobel ! La vérité sort de la bouche des grands, et j'admire ces hommes-là et merci de citer un homme de haute importance qui fait avancer la médecine, dont l'intelligence vise loin et près en même temps, vise l'essentiel et pas la grosseur ou la raideur de tel ou tel appendice ! Hélas, comme toi je m'effraie devant la pensée la plus commune et tous ces recours superflus à la chirurgie, ces gens n'acceptent plus de vieillir, qui ne savent plus ce qu'est la beauté naturelle, d'un être qui fait son voyage et se ride ou perd un peu de ses fonctions et alors, et la tendresse à quoi ça sert ?, charme des jours qui passent, ils préfèrent ressembler à des poissons stupides, silly connes et ... mais le plus grave comme le professeur le dit, c'est l'argent de l'état dépensé pour cette quête éperdue quand il devrait être utilisé en particulier pour la maladie d'Alzheimer, pour la recherche et les médicaments liés aussi aux nombreux cancers et bien d'autres maladies graves ...

    Merci et j'espère que ton coeur se met sur le chemin de la joie et de l'espoir ...

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je suis en accord avec tes propos ! c'est exactement ce que je pense. Même si de temps en temps, l'idée m'effleure qu'une ou deux rides de moins, ce serait sympa. Je m'efforce d'accepter le changement de mon corps en douceur comme un chemin à parcourir en harmonie avec un mental joyeux et rempli d'espérance. Je t'embrasse, Veronica, tu es vraiment une belle personne avec laquelle je suis heureuse d'échanger.

      Supprimer
  8. bonjour Malou, je te découvre grâce à Lorraine et Mamilouve. Passer par la Belgique pour te trouver en Bretagne me fait sourire. J'ai beaucoup apprécié ton article en forme d'hommage et ce portrait est très beau. La citation est très drôle. C'est, je crois, une des choses qui permet de bien vivre et bien vieillir... L'humour !... Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir Cathycat,
      C'est ça qui est magique avec la blogosphère, ces rencontres fortuites dont certaines deviennent de belles amitiés. Je suis allée découvrir ton blog et il me plait bien. Je sens que je vais y faire quelques musardages. Belle et bonne nuit à toi.

      Supprimer
  9. Je connaissais cette citation d'un médecin qui sait de quoi il parle puisqu'il est d'un pays où on ne trouve pas une jeune fille de quinze ans qui n'ait déjà subit une opération de chirurgie esthétique... il parle d'Alzheimer mais il pourrait parler de toutes les maladies orphelines qui tuent sans que personne n'y prenne garde...
    Quand au jeunisme, c'est bien hélas le mal de notre siècle !

    RépondreSupprimer
  10. Oui, le jeunisme est le mal de ce siècle. La sagesse des anciens n'est plus reconnue dans la société toute occupée qu'elle est à se tourner vers le "comment rester jeune". Les adultes s'infantilisent, en tout cas un grand nombre d'entre eux et les vieux sont de plus en plus seuls. Je pense qu'un renversement des tendances se fera inexorablement quand une prise de conscience éclatera. Merc! Marie et à bientôt.

    RépondreSupprimer

Quel plaisir de lire vos commentaires, ces petits cristaux de sel que j'aime à déguster, délicatement posés sur la chair de votre sensibilité, de votre générosité. ! Ici on se dévoile...donc point d'anonymat...au moins un pseudo...merci.

Bretagne réunifiée

Translate

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...